Slideshow

Revision de cicatrices

Quelles techniques sont utilisées ?

La révision de cicatrices permet d’adoucir et d’atténuer l’apparence d’une cicatrise non esthétique ou qui a moins bien guérie.

La qualité de la cicatrisation est influencée par de nombreux aspects propres à chaque individu dont l’âge, la génétique, le moment où la cicatrice est créée, les tensions exercées sur la cicatrice, l’épaisseur de la peau, une infection, une ouverture de la plaie durant le processus de cicatrisation, la réaction à certains types de points de suture, les causes de la cicatrice, le type de fermeture de la plaie ou encore le matériel utilisé pour fermer la plaie.

Suite à une consultation, Dre Olivier vous indiquera si une intervention est nécessaire. Parfois, il est préférable de procéder à des massages de la cicatrice, à l’application de silicone, à l’injection de corticostéroïdes, à des traitements au laser ou encore de combiner la chirurgie à de la radiothérapie. Plusieurs techniques peuvent être utilisées selon l’évolution de la situation. Dans de rares cas, il peut être préférable de ne pas intervenir du tout si les risques sont plus élevés que les effets bénéfiques.

À quoi dois-je m’attendre ?

Lors de la consultation, Dre Olivier s’informera de votre état de santé et de vos attentes. Elle vous questionnera sur les circonstances à l’origine de la cicatrice et les complications qui auraient pu survenir par la suite. Il est important de l’informer si vous avez d’autres cicatrices dont l’apparence est anormale ou si des membres de votre famille ont tendance à cicatriser de façon anormale. Elle examinera non seulement la cicatrice, mais la région où elle est située. Elle vous fera part des options possibles, des risques et des résultats attendus.

Si une intervention est nécessaire, Dre Olivier vous expliquera les risques inhérents à l’intervention, vous renseignera sur son déroulement, généralement sous anesthésie locale, et vous donnera les consignes pré et postopératoires.

La durée de l’intervention dépend de l’ampleur de la cicatrice. Vous serez ensuite sous observation jusqu’à ce que votre état vous permette de quitter la Clinique. Selon le cas, il peut être préférable de demander à quelqu’un de vous raccompagner à la maison.

Lorsque l’anesthésie locale se dissipe, vous pourrez éprouver certaines douleurs pour lesquelles une médication sera prescrite au cas où l’acétaminophène serait insuffisant. Il se peut que Dre Olivier vous conseille un arrêt de travail ou une réduction de vos activités sportives pendant quelque temps.

La durée de l’intervention dépend de l’ampleur de la cicatrice. Vous serez ensuite sous observation jusqu’à ce que votre état vous permette de quitter la clinique. Selon le cas, il peut être préférable de demander à quelqu’un de vous raccompagner à la maison.

Lorsque l’anesthésie locale se dissipe, vous pourrez éprouver certaines douleurs pour lesquelles une médication sera prescrite au cas où l’acétaminophène (Tylénol, par exemple) serait insuffisant. Il se peut que Dre Olivier vous conseille un arrêt de travail ou une réduction de vos activités sportives pendant quelque temps.

Quels sont les risques ?

Bien que la révision de cicatrices comporte peu de risques, il peut y avoir de l’infection, un saignement ou une ouverture de la plaie. Dans de rares cas, il peut arriver que la cicatrice ne soit pas améliorée par la chirurgie. Dre Olivier pourra alors vous diriger vers des techniques non-chirurgicales si elles n’ont pas été déjà été pratiquées pour améliorer l’aspect de votre cicatrice.