Slideshow

Correction sein chez homme (Gynécomastie)

La gynécomastie est un terme médical issu du grec signifiant «seins comme les femmes ». Bien que cette condition bizarrement nommée soit rarement abordée, elle est, en fait, assez commune.

La gynécomastie touche de 40 % à 60 % des hommes. Elle peut affecter un seul sein ou les deux. Bien que certains médicaments et problèmes médicaux soient liés à l’hypertrophie mammaire masculine, il n’y a pas de cause connue, du moins, dans la grande majorité des cas.

Pour les hommes qui se sentent gênés par leur apparence, la mastectomie sous-cutanée peut aider. La procédure supprime les tissus adipeux et glandulaires de la poitrine et, dans les cas extrêmes, l’excès de peau est enlevé, entraînant une poitrine plus plate, plus ferme et mieux profilée.

Si vous envisagez la chirurgie pour corriger la gynécomastie, ce texte vous procurera une compréhension de base de la procédure – quand peut-elle aider, comment elle est effectuée et quels résultats vous pouvez escompter.

Suis- je un bon candidat pour la chirurgie de cure de gynécomastie ?

La chirurgie visant à corriger la gynécomastie peut être réalisée sur des hommes sains, stables émotionnellement et de tous âges. Les meilleurs candidats pour la chirurgie sont ceux qui ont une peau ferme et élastique qui viendra remodeler les nouveaux contours du corps.

Cette chirurgie peut être déconseillée pour les hommes obèses ou en surpoids ainsi que pour ceux qui n’ont pas d’abord tenté de régler le problème avec l’exercice ou la perte de poids.

En outre, les personnes qui consomment des boissons alcoolisées en excès ou qui fument de la marijuana ne sont généralement pas considérées comme de bons candidats à la chirurgie. Certains médicaments, ainsi que les stéroïdes anabolisants, peuvent causer la gynécomastie. Par conséquent, les patients sont d’abord invités à cesser l’utilisation de ces médicaments pour voir si la plénitude du sein diminue avant la chirurgie et si cette dernière peut être considérée comme une option.

Comment s’effectue la chirurgie de cure de gynécomastie ?

Si l’excès de tissu glandulaire est la principale cause de l’élargissement du sein, il sera excisé à l’aide d’un scalpel. L’excision peut être réalisée seule, ou en combinaison avec la liposuccion.

Dans une opération classique, une incision est faite dans un endroit discret – soit sur le bord de l’aréole ou dans la zone sous bras. Le chirurgien excise ensuite l’excès de tissu glandulaire, la graisse et la peau autour de l’aréole ainsi que sur les côtés et le fond de la poitrine. Lorsque d’importantes réductions doivent être effectuées, ce qui implique l’élimination d’une grande quantité de tissus et de peau, cela peut nécessiter des incisions qui se traduisent par des cicatrices plus visibles. Si la liposuccion est utilisée pour enlever l’excès de graisse, la canule est en général insérée à travers les incisions existantes.

Si votre gynécomastie se compose principalement de tissus adipeux excessifs, votre chirurgien utilisera probablement la liposuccion pour enlever l’excès de graisse. Une petite incision, longue de moins d’un demi-pouce, sera faite sur le pourtour de l’aréole – la peau foncée qui entoure le mamelon. Or, l’incision peut être placée dans la zone des aisselles. Un mince tube creux, appelé une canule et qui est attaché à une pompe à vide, est ensuite introduit dans l’incision. Les patients peuvent alors ressentir une vibration ou une friction au cours de la procédure, mais généralement, cette sensation n’est pas accompagnée de douleur.

Dans les cas extrêmes où de grandes quantités de tissu adipeux ou glandulaire ont été retirées, la peau peut ne pas bien s’adapter au nouveau contour du sein, dorénavant plus petit. Dans ces cas précis, l’excès de peau peut être enlevé pour permettre à la peau de se réadapter au nouveau contour du sein.

Parfois, un petit drain est inséré via une incision séparée pour soutirer l’excès de liquide. Une fois fermées, les incisions sont habituellement recouvertes d’un pansement.

Risques et complications

Les complications sont rares et généralement mineures. Néanmoins, comme pour toute chirurgie, il y a des risques.

Complications potentielles :

  • infection
  • saignements
  • réaction indésirable à l’anesthésie
  • cicatrices visibles
  • changement de pigmentation permanent dans la région du sein
  • mamelons légèrement asymétriques – si l’asymétrie est importante, une seconde procédure peut être effectuée pour enlever le tissu supplémentaire
  • perte de sensation du sein ou engourdissement pouvant durer jusqu’à un an

Comment se préparer à la chirurgie ?

Votre chirurgien s’assurera de vous transmettre des directives précises sur la façon de vous préparer à la chirurgie, y compris les lignes directrices sur l’alimentation et la prise de vitamines et de médicaments.

Les fumeurs devraient arrêter de fumer pendant au moins une ou deux semaines avant la chirurgie, ainsi que pendant la récupération. Le tabagisme diminue la circulation et interfère avec une bonne cicatrisation. Par conséquent, il est essentiel de suivre les directive de votre chirurgien.

Comment est réalisée la chirurgie et quel type d’anesthésie est utilisé ?

La chirurgie de la gynécomastie est le plus souvent réalisée en ambulatoire, mais dans les cas extrêmes, une nuit à l’hôpital peut être recommandée. La chirurgie elle-même dure environ une heure et demie. Cependant, des résections plus étendues peuvent prendre plus de temps.

La correction des seins masculins peut être réalisée sous anesthésie générale ou, dans certains cas, sous anesthésie locale, et accompagnée d’une sédation. Pendant l’intervention, le patient est éveillé, mais très détendu et insensible à la douleur. Une correction plus étendue peut être réalisée sous anesthésie générale, ce qui permet au patient de dormir tout au long de l’opération. Votre chirurgien discutera de l’option qui est la mieux indiquée pour votre cas, en plus de vous expliquer pourquoi ce choix est le meilleur pour vous.

Comment vais-je me sentir après la chirurgie ?

Si vous subi une excision avec scalpel ou une liposuccion, vous sentirez un certain inconfort pendant les quelques jours qui suivront la chirurgie. Toutefois, l’inconfort peut être contrôlé avec des médicaments prescrits par votre chirurgien. Dans tous les cas, vous devriez demander à quelqu’un de vous reconduire à la maison après la chirurgie et de vous aider pendant un jour ou deux, si nécessaire.

Vous serez gonflé et aurez des ecchymoses pendant un certain temps. Pour aider à réduire l’enflure, vous serez probablement invité à porter un vêtement de pression élastique en continu pendant une semaine ou deux, et pendant quelques semaines de plus durant la nuit. Bien que la majorité du gonflement se dissipera au cours des premières semaines, cela peut prendre trois mois ou plus avant que les résultats définitifs de la chirurgie ne soient évidents.

Quand vais-je pouvoir reprendre mes activités normales ?

Vous serez encouragé à commencer à mobiliser à partir du jour de la chirurgie, et vous porrez retourner au travail lorsque vous vous sentez assez bien – ce qui pourrait être aussi tôt qu’un jour ou deux après la chirurgie. Tous les points sont généralement retirés environ une ou deux semaines après l’intervention.

Votre chirurgien peut vous conseiller d’éviter toute activité sexuelle pendant une semaine ou deux, et l’exercice intense pendant environ trois semaines.

Il vous informera également qu’il est préférable de rester loin de tout sport ou travail au cours duquel vous pourriez recevoir un coup à la poitrine, et ce, pendant au moins quatre semaines. En général, il faudra environ un mois avant que vous puissiez retourner à l’ensemble de vos activités normales.

Vous devriez également éviter d’exposer les cicatrices au soleil pendant au moins six mois. La lumière du soleil peut affecter de façon permanente la pigmentation de la peau, causant l’hyperpigmentation de la cicatrice. Si l’exposition au soleil est inévitable, utilisez un écran solaire élevé.

Correction sein chez homme (Gynécomastie)